Jean-Yves FREMAUX

Peintre impressionniste, cet artiste a développé son propre style avec des couleurs contrastées et fondantes. Le raffinement de ses tableaux invite à la rêverie. La gente féminine, toujours élégante et dont la grâce pimente la beauté, y occupe une place importante.
Installé du côté d’Annecy, Jean-Yves FREMAUX commence à peindre l’aquarelle. Plusieurs années plus tard, il s’oriente vers la technique de l’huile sur toile et au couteau, pour exprimer le monde qu’il apprécie. Rapidement, le public s’intéresse aux œuvres de l’artiste, qui participe à de nombreuses expositions. Ses réalisations interpellent par leur profondeur ; elles reflètent des instants de la vie citadine, parfois mondaine, qui semblent presque vivants. On pourrait passer des heures à rêvasser sur l’une d’elles. Les personnages en mouvement laissent imaginer toute une scène… Des scènes, romantiques ou tragiques.
On retrouve cette même sensation de la vie, de réalité qui anime les personnages, dans le « Déjeuner des canotiers » d’Auguste Renoir. Et tout comme ce célèbre tableau, les peintures de Jean-Yves FREMAUX sont accompagnées de musique, de conversations entrecoupées et de parfums voluptueux.
Souvent, ses tableaux montrent des femmes élégantes, parfois en toilette, majestueuses, glissant avec grâce au bras d’hommes en habit.
Peintre impressionniste, Jean-Yves FREMAUX s’exprime avec son propre style, des couleurs lumineuses et chatoyantes, des touches de peinture fondantes. Il utilise les contrastes, le bleu, froid, et le rouge, généreux.
Il sait également peindre la pluie et le mauvais temps, comme Gustave Caillebotte dans « Rue de Paris, temps de pluie ». Puis il n’hésite pas à dessiner une automobile comme s’il s’agissait d’une calèche, et c’est peut-être ce fait de ne pas vouloir tricher qui laisse flotter ce quelque chose de romantique dans ses tableaux poétiques.

Annecy – Régions & couleurs de France

 

Bastille
100 x 100

Les oiseaux de Fanette
35 x 27

Matin au Palais Garnier
90 x 90

Deux sous un parapluie
30 x 30